Archives pour la catégorie Coup de gueule

3493 XQ 67 (espagnol poli fêtant la coupe européenne de football)

A chaque fois qu’une équipe gagne, des supporters en délire prennent leurs voitures et font le tour de la ville en actionnant leurs klaxons et en agitant des drapeaux.

On pourrait penser qu’il s’agit de rameuter tous les expatriés afin de faire la fête dans un endroit public ou privé, et que pour cela il faille les prévenir du lieu de rencontre par l’intermédiaire des avertisseurs sonores des voitures, aucun d’entre eux ne disposant d’un répertoire faisant mention de tous les expatriés, mais les voitures enchaînent les tours sans se préoccuper d’être -ou non- rejointes.

On pourrait aussi se dire que c’est la fête du sport, puisque les « untels » ont gagnés, et que, par soutient, par plaisir de la victoire, leurs compatriotes descendraient dans les rues pour agiter leurs drapeaux et courir (acte sportif s’il en est!) vers un lieu quelconque de réunion bacchanale…

On pourrait croire que par bonheur et félicité, ces individus feraient montre d’une certaine amabilité envers les autres, partageant leur sentiment de joie profonde en respectant les pauvres cons qui se lèvent le lendemain, ou doivent rassurer des gamins ne comprenant pas pourquoi on les réveille ainsi en plein milieu de la nuit, et pourquoi les gens hurlent dehors dans un concert sauvage de crissement de pneu et de klaxons…

Non. Il s’agit simplement de faire suer un maximum de gens.

La police ne fait rien : pour une grande ville comme Strasbourg, sachez-le, il y a deux policiers pour tout gérer la nuit. Alors, non, bien sûr, ils ne peuvent pas empêcher plus de trois cents voyous de faire du bruit dans les rues…Et les gendarmes n’ont pas le droit d’intervenir, car comme l’a dit notre bon Sarkozy, « Ce n’est pas aux militaires de régler les troubles à l’ordre public ».

Je n’ai rien contre les espagnols, rien contre les turcs, rien contre aucun des gagnant de cette coupe de football. Par contre, je souhaite à tous les supporters hurlants et injurieux que j’ai croisé ce soir-là de finir leurs jours dans l’atroce souffrance de ne pas pouvoir dormir à sa guise, et ce, aucun jour que Dieu leur accordera encore…Est-ce le moment de rappeler que la privation de sommeil fait partie du grand registre des actes de tortures? Qui va venir demain m’épauler pour tout ce qui est du ressort de la maison, et tenir mes gamins énervés, manquants de sommeil, qu’on ne peut rattraper par des siestes puisque des travaux ont lieu dans l’immeuble situé derrière le mien?

Allez, je m’emporte.

 » – Oh, la connasse, c’est vraiment une connasse, hé, c’est la fête, on fait rien que la fête!

- Vous avez seulement pensé aux enfants qui dorment? Aux personnes qui travaillent?

- Ta gueule, connasse, c’est même pas nous qu’on a gagné, moi aussi j’ai des gosses, on fait la fête, t’as qu’à fermer ta gueule! »

Le passager avant de la voiture 3493 XQ 67 se reconnaîtra. S’il a une carte d’identité française, j’aimerais bien qu’on la lui supprime, puisqu’il ne respecte pas nos lois…

(en direct de la bêtise humaine, Cleya.tx)

des Bleus (et des bosses, surtout)

Voilà, ça y est. Ils ont été à Tignes, ils ont eu des maillots tout neuf, ils ont eu des salaires fantastiques tout au long de l’année, et une superbe chanson « slam » composée et interprétée par Grand Corps Malade.

Ils ont quitté leurs familles, leurs amis, ils sont partis au loin porter bien haut les couleurs de la France.

Mais… l’eau était trop humide, la température trop chaude, la pelouse trop verte, et les Roumains trop malins, puis les joueurs des Pays-Bas trop offensifs.

Est-ce que je délire, ou bien ne sont-ils pas payé assez pour se sortir les doigts du c.. ?

C’est trop difficile de jouer au foot? Oh, les pauvres, pauvres petits footballeurs…Ils ont dû s’arrêter aux feux rouges, et n’ont pas réussi à courir derrière un ballon…Si j’étais eux, je me ferais plaindre encore un peu plus, parce que le retour à la maison va être chaud, chaud, avec tous les gosses en larmes déchirant les quelques rares autographes signés avant le départ, leurs conjointes râlant sur les primes de matchs qui ne seront pas payées faute de victoire, et les quolibets qui fuseront sur leurs rejetons à l’école « ton père il est trop nuleuh! »…

C’est pas facile d’être « sportif de haut niveau ».

C’est pas facile de se lever le matin pour aller courir sur un stade sous les hourras d’une foule en délire.

Je pense que, pour le quart de la paye du moins riche d’entre eux, j’arriverais en un temps record à perdre mes kilos en trop et à courir de façon constructive derrière un ballon. Ca pourrait être drôle, de les opposer à la dernière équipe féminine du classement européen, juste pour voir si ces messieurs ont ce qu’il faut entre les jambes, ou si, là aussi, le Grand Complot Mondial leur ferait perdre le match…

Allez, rendons hommage à Grand Corps Malade : il a fait ce qu’il a pu, mais il n’est pas sorcier vaudou, il n’a pas réussi à détruire le sortilège qui enveloppe notre équipe nationale d’un halo de connerie et de fainéantise…

En question finale : qui a jugé de bon augure de faire écrire la chanson de soutient des bleus à un gars dont le surnom est « Grand Corps Malade »???

« Le jour se lève sur notre histoire pour éclairer l’ensemble de notre parcours.
Le jour se lève sur notre envie de montrer à tous que c’est à notre tour
D’assumer nos rêves, d’en récolter la sève, afin de remplir les plus belles pages
Le jour se lève sur le besoin de laisser une trace de notre passage.
Vous connaissez nos visages, on a pas besoin de se ressembler.
Vous connaissez notre adage : on en envie de vous rassembler.
Et si c’est vrai que l’union fait la force quand apparaît l’adversité.
Nous aurons un atout supplémentaire : celui de la diversité.
Avec toutes nos différences, nous allons porter et défendre les mêmes couleurs.
Avec fierté, sans arrogance. Dans les victoires et les douleurs.
Le jour se lève sur notre histoire, on voit déjà l’horizon s’éclaircir.
Le jour se lève sur notre espoir : vous réunir pour réussir
On vit ensemble, on vibre ensemble. »

 

(en direct de ma fiche de paye, Cleya.tx)

 

http://www.dailymotion.com/video/x5mith_clip-on-vit-ensemble-on-vibre-ensem_music

ma mamie prend le train

Ma mamie n’est plus toute jeune, mais elle aime bien, une ou deux fois par an, aller rendre visite à sa fille en Belgique. Elle n’aime pas l’avion, elle n’est pas bien en voiture, elle a toujours pris le train. Elle ne voyage pas à dates fixes, son départ dépend de son état de santé, des travaux en cours ou non dans sa petite copropriété, du temps annoncé…

 

Pourtant, tous les ans, ma mamie a le même problème.

 

Elle m’annonce son départ pour le mois suivant, à telle date, prépare son intérieur, ses valises, prend son billet à l’avance pour ne pas avoir à faire la queue le jour du voyage.

 

Et, immanquablement, pour ce jour-là précisément choisi par elle sur des critères absolument personnels: la SNCF est en grève.

 

Inquiétude, stress, suivre dans les médias l’évolution du mouvement social, dépenser ses sous sur les numéros surtaxés de la SNCF pour connaître l’étendue des services non fournis, ma mamie perd en deux jours les réserves énergétique qu’elle a mis tout l’hiver à se constituer…

 

 

 

Et tous les ans, je me demande si les trains français sont en grève de façon quasi permanente, ou si un lutin maléfique attend que ma mamie prenne son billet pour aller chatouiller les représentants syndicaux.

 

Sic transit gloria mundi.

 

 

 

(en direct du piquet de grève, Cleya.tx)

Le blog du 1er régiment d'a... |
L'islam social |
SAUVONS NOS ECOLES ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | En construction
| LA SCALA RETROUVEE
| La légende de Fecinu