tournez manège

Notre mairie a décidé depuis de nombreuses années de rendre quasiment impraticable le centre ville en voiture, modifiant le sens des rues, ajoutant des sens uniques, de façon à ce que le principal de la circulation se fasse en périphérie.

Notre mairie a aussi décidé de diviser l’agglomération en différentes zones de parking : ainsi tout propriétaire d’un véhicule disposant d’un logement dans la ville se voit octroyer, pour une somme raisonnable, le droit de stationner son véhicule sur les parkings (payants heure par heure pour toute autre personne) de la zone correspondant à son domicile.

Il s’avère que mon domicile est situé à l’extrême limite d’une de ces zones, dans un quartier particulièrement bien fourni en sens uniques. Donc, si je ne trouve pas de place dans les deux rues proches de mon domicile, je dois faire un tour d’à peu près cinq minutes dont quatre feux rouges pour tenter de nouveau ma chance, ou choisir d’aller voir plus loin, ce qui ne me facilite pas du tout la tâche puisqu’aucun de mes deux enfants n’est capable de marcher de si longues distances.

Pourtant, la rue juste en face de chez moi est couverte de parkings, mais situés dans une zone différente : si je choisi de m’y garer, je dois m’acquitter de la taxe horaire.

Ainsi, au lieu de moins polluer en me garant de suite, je suis obligée de faire des tours de manèges, en calmant du mieux possible les enfants énervés à chaque feu rouge, à moins de ne plus utiliser ma voiture (que celui qui réussit à transporter les couches, le lait en poudre, les lingettes, le talc, les produits de soin divers et quelques courses, le tout devant tenir un maximum de temps pour éviter de reprendre la voiture seule avec deux monstres, à vélo ou autre moyen de transport écolo me contacte rapidement).

Je remercie aussi ce service de stationnement, qui a été présenté à nos concitoyens sous le couvert d’hypocrisie écologique, pour nous fournir un carton d’abonnement à ces fameux parking : un carton par mois, alors que la plupart des gens concernés achètent directement pour six mois ou un an… Il suffirait sur ce carton à l’année d’écrire « à l’année » en précisant les dates, au lieu de dépenser douze cartons…

Ou de permettre à chaque automobiliste de garer son véhicule personnel dans un rayon quelconque autour de son domicile, au lieu de lui attribuer une zone idiote…

Dans écologique, je pensais qu’il y avait logique.

Tout le monde peut se tromper.

(en direct de mon véhicule polluant, Cleya.tx)

 


Répondre

Le blog du 1er régiment d'a... |
L'islam social |
SAUVONS NOS ECOLES ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | En construction
| LA SCALA RETROUVEE
| La légende de Fecinu